Divagations d'une tomette.

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Lun 14 Avr - 1:35

I'm just a strawberry. With sugar. Aren't we B. ?

Dis moi, est-ce que j'ai le droit d'être heureuse sans toi ? Est-ce que j'ai le droit d'être heureuse alors que je t'ai abandonnée ? Dis moi, dis moi que tu es enfin heureuse. Dis le moi. Parle moi, réponds moi. [...] Oui, je sais que t'es partie. Que tu me répondras pas, mais de là où t'es, tu vas faire quoi ? Me contredire peut-être ? Au moins, ça me permettrait de t'entendre. Comment je suis sensée faire moi ? Pourquoi tu m'as rien expliquée ? Pourquoi t'es partie ? Dis moi que j'ai le droit d'être heureuse. Dis moi que je ne te trahis pas. Parle moi bordel ! Répond moi. J'suis venue dès que j'ai pu. Mais c'est compliqué tu sais. Et c'est de ta faute.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Mar 6 Mai - 21:55

"- C'était débile.
- Pourquoi donc ?
- Pourquoi pas.
- T'es relou parfois tu sais ?
- Bah oui, c'est mon but.
- Pourquoi je le ferai pas ?
- Parce que c'était débile mais que tu l'as fait et qu'il te reste donc la foi ?
- Et alors ?
- Ca te suffit pas encore ?
- Demande à tous les gens autour de nous.
- Non, je veux te réponse.
- Et si je refuse ?
- Je considérerai que j'avais raison.
- Tu le feras pas pour trouver une bonne raison de ne pas le faire, tu ne le feras pas simplement pour trouver une réponse à ta question. Et si ça te convient pas je t’assomme.
- T'y arriverai pas, mais ça me convient. Merci.
- ... de rien j'suppose."

J't'oublie pas.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Jeu 29 Mai - 9:12

Aujourd'hui j'ai décidé. "Enfin" tu dirais. T'étais drôlement chiante. Drôlement. Tu te foutrais de moi. Mais on va arrêter les conditionnels. Tu te souviens ? "I'm a barbie girl" Magic world. Unserer Welt. Maintenant ça sera le mien. J'oublierai pas. Mais aujourd'hui j'ai compris que je devais faire mon deuil. Et le pire c'est que "j'ai pas de corps à enterrer". C'est pas moi, c'est B. Tu la connais pas. Tu l'aimerais je pense. C'est les derniers conditionnels, alors je peux me lâcher. J'en ai bavé, tu serais contente. Faut que je me concentre, que je fasse un prototype potable. Même si tu verras jamais ça, c'est important pour moi. J'ai lâché mon clavier un peu, pour visser un rideau, t'aurais ri bordel. Tu te souviens de l'araignée qu'on a pulvérisé en riant ? Je sais pas, mais il est probable que j'ai trouvé l'origine de ma peur des papillons. Tu te souviens de la chaleur et de nos jeux ? T'es morte, alors que tu restes bien vivante. "La vache qui fait du rap" j'l'écoute encore ta compilation, ta juxtaposition de merde. J'ai envie de chialer, mais bon. C'est un peu tout le temps en ce moment. Là aussi tu rirais. Je t'ai vu rire qu'une seule fois. Après. Tu comprendrais. C'est la seule fois que je t'ai vue comme t'es vraiment. Toute kaputt. J'ai merdé. Mais je m'en veux plus. Même si franchement, ça en valait pas le coup. Parce que nous, nous ça en valait le coup. Et plutôt deux fois qu'une. Mais on vit maintenant, et plus qu'avant. J'avais envie de faire un truc tout beau, tout bien mais en fait non. C'est pas moi, pas toi, trop eux. C'est la deuxième fois que je dis ça en deux jours. Ou un. Je sais plus. Le temps il fait un peu nawak. Comme au bahut. Et leurs chemises tu te souviens ? Je penses pas que tu puisses comprendre, même moi je vois rien. C'est tout noir. Saez est un dieu, il a battu ta chanteuse d’aiguë là. Doch, tu vois très bien de qui je parle. J'aime toujours pas le vert. "con-vert" C'est du grand n'importe quoi pas vrai ? Tu te souviens de la douche ? De mon maillot magnifique ? Du resto trop bon, trop chic, trop cher ? On faisait tellement tâche toutes les deux face à ta famille. Ils étaient cool. Presque autant que toi. J'aime pas ce que t'es devenue. Sale pimbêche. On dirait trop, trop, trop, trop ... Tu sais, ce qu'on regardait le soir quand on changeait de chambre pour échapper à la chaleur ? Ca. Exactement ça. Elles. Mais ensuite, j'ai qu'une vision, puis on était pire. Tu me manques. C'est atroce. C'est un peu comme un poids dont j'arrive pas à me débarrasser et qui me tire vers le bas. Et j'ai pas envie de m'en débarrasser, pas envie de batailler avec cette serrure qui veut pas arrêter de faire la sangsue sur ma cheville. Tu verrais la musique que j'écoute, pire que toi. Sale mioche. J'ai grossi. Tu t'en fous ? Bah non. Toi oui, mais elle non. Et le problème c'est bien ça. Tu veux pas redevenir Alice ? Welcome in Wonderland, I'll be there. Ca veut rien dire ? Mais si, réfléchit. Voilà. J'ai plus mes partitions allemandes. Ca me saoule, je les aimais bien. Je vis au passé ? Non. Tu te souviens quand on dansait debout sur les lits ? Ou quand on chantait, en cam' ? C'était cool. Elle est cool ta copine. Elle a l'air. J'écoute un truc niais là. Vraiment beaucoup. J'ai pas envie de m'arrêter d'écrire. J'ai l'impression de te retrouver un peu. Je pleurs. Je voulais pas. Je veux que tu reviennes. Je veux pas que tu partes, pas encore. Laisse moi quelques minutes. Je lui parles rarement de toi. T'es à moi. Je veux pas partager ça, il comprendrait pas. Pas que je l'aime pas. Puis si, je lui parles de toi, des fois. Quand j'me sens généreuse de souvenirs. On en a pas tant que ça finalement. J'ai pas envie de mettre le point final, si tu savais. J'ai dansé tout à l'heure. C'était bizarre, c'était moche, c'était planant. Drôlement chouette. Tu sais, j't'oublie parfois. Mais je retrouve des ptites photos. Comme celle où je sors de latin. Dieu que j'étais explosée ce jour-là. Je crois que c'est la plus belle année de ma vie malgré tout. Il y avait nous, nous et nous. On était pas toujours foutu ensemble, des fois je pionçais au milieu de la cour. J'ai mal au cœur, j'ai mal. Tu verrais mes ptits cachets. J'ai toujours aussi mal, mais ils sont efficaces. C'est drôle, on dirait une droguée qui parle. Mais tu comprendrais. J'ai page blanche à cause de ta sale tête d'enfant. A part pour te parler. J'aime bien me plaindre en ce moment. Lamentable ? Pitoyable ? On s'en tape. Faisons fi des gens et refaisons le monde. Du rouge, du vert, du bleu et du jaune. Beurk, la moitié des couleurs sont moches. Je viens de partir loin, mais va falloir que j'abrège. Je veux pas, je veux pas. "Quand on veut on peut". J'disais vraiment de la merde pas vrai ? Je te fais parler dans ma tête. J'ai perdu ta voix. Ca me manque. Mais je vais vivre avec. Pour l'instant. Après on verra. J'aime toujours bosser. Surtout les maths. Ca me fait kiffer. Les disserts de français aussi. Vachement. Je vais demander la S2 j'crois. Je me demandes ce que t'en dirai. Tu t'en foutrais sans doute. J'ai rien écrit au final. Rien que tu ne saches déjà, puis plus important, rien que tu ne verras. Y a E. aussi. Je l'aime bien au fond. Mais c'est étrange dans ma tête. Tout confus, tout embrouillé. Un peu comme dans ta tête. Jvais abréger, promis. Je tiens toujours mes promesses. A lack. A want. Vraiment très gros. T'as vu, j'ai enrichi mon vocabulaire. On a jamais été dans la même classe, je trouve ça fun. Énormément. Mais j'ai toujours ri pour de la merde. Y a A. aussi. Je l'aime pas, j'sais pas pourquoi non plus. Puis je pourrais te parler du lycée, mais y a rien à dire. Je bosse. J'aime pas les gens. En même temps, tu me traitais d'associable. Je suis sociale maintenant. De ouf de ouf ! Y a trop de questions dans ma tête que je pourrai jamais te poser. Tu me manques. "Dear Europe, we're sorry." T'en penses quoi ? Elle sert à rien cette question pas vrai ? J'ai toujours pas envie. Mais quand il faut, il faut.
Tu te souviens du smiley pyromane ? Je t'avais couverte. On s'était bien marrée. Elle était frappée la prof.
Tu te souviens de quand on s'était engueulé au parc ? On les connaissait même pas.
Ou le mec qui t'avais prise pour un mec et qui pensait qu'on était ensemble ?
Bref.
Tu me manques.
Je suis désolée. Même si ça sert plus à rien.
Et j'aimerai que tu vois ça, même si ce sera pas le cas.

L à L.
Bien à toi mon cupcake,
L'inuit muffin.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Mar 17 Juin - 6:39

J'veux faire des maths.
J'veux rêver.
J'veux faire rêver.
J'veux sécher les larmes.
J'veux faire couler des larmes-bonheur, des larmes-joie.
J'veux casser les couteaux-mots.
J'veux faire aimer.
J'veux aider à rêver.
J'veux maintenir les rêveurs.
J'veux préserver les rêveurs.
J'veux aider à mourir.
J'veux aider vivre.
J'veux faire sourire.
J'veux faire rire.
J'veux rendre heureux.
J'veux rendre beau.
J'veux des couleurs.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Mer 25 Juin - 6:43

"-J'suis perdue !
- Pauvre tâche Razz"
C'était cool de voir ta sale tête blondinet, même si t'es tout cassé. C'était "chouette". Faut que je boucle Nausicaä et après j'critiquerai pour que tu râles. En parlant de ça, c'était bien d'en parler avec toi, de voir que t'étais d'accord.

"- Tu veux pas danser ?"
"- Tu prends ?"
"- Tu viens ?"
Oublier, oublier pour deux nuits. Ne plus être pareille, simplement essayer autre chose. Voir, écouter et rire. J'ai trouvé Kiko. J'ai compris et c'est drôlement trop chouette.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Dim 31 Aoû - 23:15

Y a des promesses dans la vie que le sort s'acharne à nous faire briser. Et je n'ai jamais été grande lutteuse.

"This is my face. This is my other face."

"Oh, you can't hear me cry
See my dreams all die
From where you're standing
On your own.
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home"

"- C'est... triste.
- Qu'elle n'aie pas réussi ? Oui"

La Pologne s'en va doucement, l'Allemagne a d'ors et déjà fuit. Et la France passe pour gagnante alors qu'elle n'a fait que collaborer.
1
2
3.
BOUM
3
9
12
BADABOUM
12
24
36
PATATRA
36
72
108
. . .

Le vent t'envole, et tu es déjà trop loin pour que je te dise au revoir correctement. Tu n'es qu'à quelques jours de nous, mais déjà la culpabilité ronge ma gorge et mes pieds s'affolent.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Sam 8 Nov - 11:40

Refaisons le, encore.
Tu me manques, un peu.
Ton absence hypocrite et exécrable me ronge.
Te souviens-tu seulement de moi ?
Te souviens-tu seulement ?
J'ignore tout, et je ne te rappelle plus.
Mais je me souviens.
On aurait pu être belles. Mais non.
J'ai merdé.
Tu me manques.
Peut-être qu'un jour, j'aurai le courage de porter ma culpabilité.
Si tu savais ce que j'aurai donné.
Et la rime, c'est cadeau.
Je danse, et j'vais sortir danser. Bientôt.
Je ne pense jamais à toi. Jamais. Enfin, presque.
T'es un bisounours abandonneur.
Je te retrouve plus, et je crois que je me suis envolée.
Je suis un bisounours solitaire aujourd'hui, et j'erre dans les cascades de décembre. J'erre, impuissante, dans l'ombre d'un été envolé, d'une année écoulée. J'erre.
Hère.
Sur la grève.

L.R.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Ipiu le Mar 11 Nov - 11:33

J'imagine que tout ceci doit avoir une signification pour toi. Mais même sans savoir laquelle, j'apprécie ces mots. Ça les rend.. moins concrets, plus légers ( j'allais écrire "poétique" mais quel mot fourre tout finalement Smile )

_________________
poussin ********** poussin ********** poussin ********** poussin ********** poussin
ATTENTION AUX FAUTES D'ORTHOGRAPHE! RELISEZ-VOUS AVANT DE POSTER MERCI!^^   Very Happy
avatar
Ipiu
Admin

Messages : 2221
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 22
Localisation : chocoland world
Humeur : Espiégle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Ven 5 Déc - 22:52

J'aurai voulu te dire ces mots, mais c'est pas moi. Et encore moins toi.
Je voudrais te remercier pour ton amitié si insignifiante, si douce. Et presque inexistante.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Nola le Dim 3 Mai - 10:05

*sourire*
J'ai fini d'écrire ici. Je déménage. Je reposterai sans doute, le jour où je voudrai écrire quelque chose que personne ne pourra lire.
avatar
Nola
Admin

Messages : 2252
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divagations d'une tomette.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum