Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Aller en bas

Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Altarana le Sam 3 Nov - 8:22

Bonsoir !

Alors, j'ai démarré l'écriture de ce roman, après avoir abandonné la Guerre du Présent et du Passé.
Je compte faire une suite à ce roman... Combien ? Bonne question !

Alors, c'est un premier jet. J'ai eu quelques retours et effectué quelques modifications. Je n'ai pas encore écris la suite mais ça va venir.

Je vous souhaite une bonne lecture !

Prologue :

Je m’emparais d’un stylo.

Oui, vous avez bien lu « m’emparais », et non, je n’exagère pas. Pour moi, je m’empare bel et bien d’un stylo. Comprenez-moi, ça fait très longtemps que j’ai renoncé à la page d’écriture. Les bancs de l’école me semblent si lointains…

Je m’emparais donc d’un stylo. Le frisson que cette action me procura, ne m’étonna guère. Prendre un stylo en main, mon corps n’y était plus habitué. Surtout pour écrire un journal intime …

J’éprouvais l’envie depuis un certain temps de me confesser… mais pas devant un bonhomme qui ne sait dire rien d’autre qu’Amen après qu’on ait vidé notre sac. Non. Je voulais le faire par mes propres moyens.

Je m’étais donc achetée un journal, décoré de multitudes de paillettes. Pas très discret. Mais c’était le seul qui restait. En grimaçant, car ce n’était pas vraiment mon genre d’attirer le regard, mais obsédée bien malgré moi par ces feux dansants, je me promis bien vite d’acheter un petite housse sobre pour masquer ces vilaines petites taches brillantes.

J’ouvris donc le journal et respirai l’odeur du papier neuf avec délice. Quel gâchis d’avoir oublié cette si bonne fragrance…

Je me penchai et je commençai à écrire :

« Mardi 31 Octobre 2012, Nancy :
Bon … euh… Moi, je m’appelle Sylvia et j’ai vingt-trois ans. Euh… J’habite à Nancy, en France. Bon … cette histoire se déroule en deux mille douze… Rah mais non, idiote, forcément que ça se déroule à ton époque ! Euh … Je reprends. J’écris dans ce journal intime pour … euh … raconter mes bonnes journées bien remplies…C’est idiot, non ? Je veux dire d’écrire comme une adolescente boutonneuse qui confie ses secrets de petits copains…Je n’ai plus l’âge maintenant. Mais … Je ne sais pas. Quand j’ai vu ce petit journal, dans ce kiosque pourri, j’ai eu… euh…une espèce de flash. Je revenais de mission et me voilà avec ce fichu journal dans les mains ! Le tenancier a bien vu que quelque chose était passé dans mon regard. Il n’a pas hésité. »

Le stylo s’arrêta un instant, comme suspendu en l’air et tenu par un mince fil invisible. Un soupir fusa et tout doucement, presque en caressant, ma main a fermé le journal et a contemplé cette petite couverture, si insignifiante, si passe-partout que je me demande pourquoi j’ai consacré au moins cinq lignes pour décrire cette petite chose. Une couverture…

De la même manière que précédemment, la main revint et le stylo se remit à danser.

« Il me l’a confié, les yeux brillants. Il m’a annoncé le prix et j’ai été tellement absorbée que ça m’est immédiatement sorti de la tête. Toute mon attention était fixée par ce ridicule bout de carton. La couverture…
Je suis rentrée chez moi et plus rien n’a compté que d’ouvrir ce carnet. J’ai procédé à un rituel connu : prendre de la glace et mettre du chocolat dessus. Idiot ? Non. Réconfortant ? Oui.
C’était comme si… j’étais épiée. Je me sentais traquée. C’était si étrange comme sensation…
C’est donc après avoir effectué tout ce petit tour incompréhensible pour d’autres que moi que j’ai recommencé à noircir de mots ce fragile papier. »


Le stylo stoppa sa course de plus en plus effrénée, courant, glissant comme un dératé sur cette longue route immaculée.

Pourquoi cette couverture me taraudait-elle autant ? Pourquoi, pourquoi… Pourquoi ?

Une idée me traversa : elle entra dans une oreille et sortit par l’autre. Agacée, je m’emparai d’une grande cuillerée de glace à la vanille. Fondante en bouche, elle m’aiderait sûrement à trouver cette traîtresse qui me faisait défaut et semblait si important…

Si ! Il m’a fallu exactement deux minutes pour la traquer et la faire mienne. Si ce bout de carton m’obsédait à ce point, c’était peut-être parce que mon monde à moi n’est fait que d’ombres, de traque, de recoins où se cacher et à tutoyer comme une vraie amie la lune… confronté à ce bout brillant de mille feux, empreint d’une sauvagerie contenue ?

Pourquoi ?

Ah oui, j’oubliais. Je repris le stylo et griffonnai entre deux bouchées dégoulinantes.

« Je suis assassin à la solde du Gouvernement. »

Voilà ! J'attends vos commentaires ! Soyez pas trop méchantes, quand même ! Razz
avatar
Altarana

Messages : 1802
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 19
Localisation : Dans la lune ...
Humeur : Telle l'eau d'un océan

http://bernardetlecriture.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Yavanna le Sam 3 Nov - 8:47

RETOURNES TOUT DE SUITE VOIR LE DOCTEUR !!!!! Nan je plaisante, c'est super bien écrit et l'idée bonne (j'avais déjà pensé à écrire un journal d'assassin mais,bon, je promets de ne pas copier) Je pense donc à un autre projet d'écriture alors. Sad
avatar
Yavanna

Messages : 709
Date d'inscription : 01/09/2012
Localisation : au sommet des arbres
Humeur : pensive

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Yavanna le Sam 3 Nov - 9:26

Sinon, pour ton titre ppourquoi pas le "journal d'un assassin (compétent ou pas)" ?
Perso, il a intérêt à être assez compétent parce que s'il travail pour le gouvernement...
avatar
Yavanna

Messages : 709
Date d'inscription : 01/09/2012
Localisation : au sommet des arbres
Humeur : pensive

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Altarana le Sam 3 Nov - 9:29

Non, je ne mettrai pas journal d'un assassin car ce ne sera pas basé sur un journal ... ^^ Mais je te remercie de l'idée !
avatar
Altarana

Messages : 1802
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 19
Localisation : Dans la lune ...
Humeur : Telle l'eau d'un océan

http://bernardetlecriture.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Altarana le Dim 20 Jan - 8:06

Bon, alors, j'ai retravaillé entièrement mon prologue. Je vous poste donc la première partie !


Prologue :


Un cri, suivi d’un gémissement déchira le silence étouffant qui régnait sur le petit village par cette nuit sombre, où les étoiles se cachaient ou retenaient leur souffle, elles ne le savaient pas. Un bruit sourd, caractéristique d’une lourde chute s’abattit ensuite sur les habitants terrifiés, persuadés que s’ils émettaient le moindre bruit, ils seraient immédiatement exécutés. Un râle rauque et le bruit d’une lame rangée dans son fourreau leur fit presser la main sur la bouche, par prévention ou par peur, ils ne le savaient pas.

Un rire démoniaque et une porte qui vole en éclat leur donna des sueurs froides et les fit prier de toutes leurs forces.

Mais lorsque trois détonations perforèrent l’air autant qu’ils trouèrent le corps de trois individus, ils se prirent à penser avec mesquinerie qu’eux au moins ils étaient en vie. Et ça, ils le savaient et les étoiles aussi.


*************************

Je m’emparai de mon poignard. Je le lâchai presque aussitôt. Un atemi sauvage au creux des reins me propulsa au sol où instantanément, je me recroquevillai en position fœtale.

Le souffle me manquait, ma main droite me brûlait et ma jambe gauche n’était qu’un bloc de souffrance : pire encore, un voile noir m’aveuglait.

Je ne pus contenir un gémissement de douleur lorsque mon assaillant, visiblement insatisfait des plaies qu’il m’avait infligé, se jucha sur mon dos, et de la pointe de son sabre espagnol, m’obligea à me retourner sur le dos. Il partit d’un grand éclat de rire, et me retira d’un coup sec mon bandeau sur les yeux.

La clarté du soleil qui illuminait la vaste salle d’entraînement m’aveugla et me força à mettre un bras sur mon front pour protéger mes yeux. Toujours assis sur moi, et toujours à rire bêtement, il se pencha pour presque me toucher et parla pour la première fois depuis le début du combat de sa voix doucereuse :

« Eh bien ! Je vois que tu n’as presque rien perdu !
-Presque ? Fulminai-je.
-Presque ! Mais il faut bien reconnaître que tu manies toujours aussi bien ton poignard, chuchota-t-il, comme si c’était une confidence. Mais il faut dire aussi que tu étais aveuglée.
-Merci de le reconnaître, souris-je, sentant ma force me revenir. Je constate également que tu n’es pas en reste avec ton sabre.
-Belle acquisition, hein ? Souleva-t-il, en se courbant encore plus. Il m’a coûté une for…
-Nylan, arrête tout de suite de te pencher, tu me compresses la poitrine, le mis-je en garde, en lui plaquant d’un geste vif ma lame sur son cou laiteux.
-Doucement, se moqua-t-il, une lueur indéfinissable dansante dans ses yeux gris. Je m’écarte. »

Il fit basculer le poids de son corps vers l’arrière et d’un même élan, se leva avec souplesse. Libérée de son poids, je pris, le sourire aux lèvres, sa main tendue. Il m’attira contre lui avec force et me releva d’une simple traction.

Je pus ainsi observer notre environnement : nous étions entourés par de grands murs blancs où étaient suspendues de nombreuses armes de toute sorte. Partout, autour de nous, des personnes, seules, en duo, trio ou quatuor, semblaient danser. En réalité, toutes effectuaient des combats, tout en souplesse, tout en précision, unis dans le même but : anéantir l’ennemi.

Heureusement, ce n’était qu’un entraînement.

Partout n’était que concentration, qu’entrechoquement de lames… Toutes ces personnes se ressemblaient, habillées du même équipement, à savoir un justaucorps noir et d’un pantalon en lycra gris. Les regards étaient les mêmes ; les visages étaient les mêmes…
avatar
Altarana

Messages : 1802
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 19
Localisation : Dans la lune ...
Humeur : Telle l'eau d'un océan

http://bernardetlecriture.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 7 trucs d'un assassin très nul [titre provisoire]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum